La Belgique

Étudier en Belgique - plein d'infos utiles pour étudiants étrangers.

Écrit par Dr. Damaris Foping

consultantsatlantisbelgique2222

 

 

 

Rêvez-vous d’étudier en Belgique?

Nous pouvons vous aider !

 

 

Des agences de consultants spécialisés dont le SEUL but est de vous trouver une place dans une université étrangère foisonnent sur le net ou dans nos villes. Les objectifs d’Atlantis vont bien au-delà. Fidèle à notre mission de préparer la prochaine génération de LEADER AFRICAINS/MONDIAL et afin que votre séjour à l’étranger serve de tremplin vers un avenir plus que prometteur, nos consultants mettent vraiment le paquet dans votre préparation.

 

 

La Belgique est l’une des meilleures destinations pour des études à l’étranger!

 

 

Savez-vous que les diplômes obtenus à l’étranger sont reconnus en  Belgique et permettent de limiter la durée de la formation là-bas?

 

BelgiumflagPOURQUOI LA BELGIQUE EST-ELLE UNE DESTINATION PRISEE PAR LES ETUDIANTS ETRANGERS?

 

Plusieurs faits peuvent expliquer l’attrait de l’enseignement belge qu’il soit francophone ou flamand chez les étudiants étrangers.

 

  • La diversité culturelle et linguistique de la Belgique permet l’ouverture aux étudiants d’origine variée, francophone, anglophone, et facilite leur intégration.
  • Exception faite de certaines filières comme la Médecine, l’accès ne nécessite pas un concours d’admission.

Pour ce qui est d’aller en Belgique, il y'a 2 manières de s’y prendre :

 

(1) Tout financer soi-même                 (2) Attendre de décrocher une bourse
etudesetrangerguideautofinance

etudesetrangerguidebourse 

 

Quelque soit l’option que vous choisirez, évitez l'erreur que des milliers d'étudiants africains commettent chaque année: ”voyager pour voyager" (lisez cet article il est capital !)

 

ÉTUDIER EN BELGIQUE - lNFORMATIONS GENERALES SUR LE SYSTEME UNIVERSITAIRE BELGE

Étudier en belgique est le rêve de plusieurs étudants étrangers. En Belgique, il existe trois langues officielles que sont le Français, l’Allemand et le Néerlandais. Depuis 1970, la Belgique en réponse à sa diversité s’est dotée d’un système fédéral composé de trois régions (Bruxelles-Capitale, wallonne et flamande) et de trois communautés (française, flamande ou encore hollandaise, et germanophone); les régions obéissant à un critère géographique et les communautés à un critère linguistique. La Wallonie et Bruxelles-Capitale ont en commun le Français comme langue couramment utilisée. La communauté flamande est encore appelée Flandres.

Il est à noter que chaque communauté est dotée d’un système d’enseignement indépendant. Nous allons nous appesantir spécifiquement sur les systèmes rencontrés dans la communauté francophone d’une part et flamande d’autre part.


 Compte tenu de l’autonomie de chaque communauté linguistique belge en termes d’enseignement universitaire, nous allons aborder les particularités du système universitaire belge sous deux angles : les particularités de l’enseignement supérieur dans la communauté Wallonie-Bruxelles, et cellesde l’enseignement supérieur en Flandres.

 

Particularités de l’enseignement supérieur dans la communauté francophone de Wallonie-Bruxelles

 

Depuis l’année académique 2003-2004, le processus de Bologne a été mis en place dans la communauté Wallonie-Bruxelles, avec pour but d’harmoniser les différents systèmes universitaires européens. Ainsi, dans ce système, il existe 3 cycles conduisant respectivement au Bachelier, Master et Doctorat. Les crédits correspondant à 24 heures d’activités d’apprentissage (cours magistraux, travaux pratiques, travail personnel, travail en groupe, projets, etc.) sont employés pour évaluer les étudiants. Les Suppléments de Diplômes mentionnant les enseignements suivis ainsi que les résultats obtenus sont délivrés aux étudiants à la fin de leur formation.

 

Dans ce système, les étudiants ont la possibilité de choisir entre les formations longues et les formations courtes. Ces formations sont dispensées par deux categories d’établissements: les établissements du l’enseignement universitaire et les établissements de l’enseignement supérieur non universitaire.

 

Enseignement universitaire

 

Les universités dans la communauté francophone belge sont divisées en trois academies:

 

  • L’académie universitaire Louvain constituée de l’Université Catholique de Louvain (UCL), les Facultés Universitaires Notre-Dame de la Paix à Namur (FUNDP), les Facultés Universitaires Saint-Louis à Bruxelles (FUSL) et les Facultés Universitaires Catholiques de Mons (FUCaM) ;
  • L'académie universitaire Wallonie-Bruxelles constituée de Université Libre de Bruxelles (ULB), de l’Université de Mons-Hainaut (UMH) et de la Faculté Polytechnique de Mons (FPMs) ;
  • L'académie universitaire Wallonie-Europe comportant l’Université de Liège (ULg) et de la Faculté Universitaire des Sciences Agronomiques de Gembloux (FUSAGx).

 

Dans ces universités, les études sont organisées en 3 cycles:

 

  • Le premier cycle qui dure 3 ans et abouti au diplôme de Bachelier
  • Le deuxième cycle qui mène successivement après 1 ou 2 ans à un Master, après 3 ans à un diplôme de médecin vétérinaire, et après 4 ans à un diplôme de médecin
  • Le troisième cycle qui comprend d’une part une formation doctorale conduisant à un certificat de formation à la recherche, et d’autre part des travaux liés à la preparation d’une thèse de doctorat. Le diplôme de doctorat en lui-même n’est délivré qu’à la suite d’une soutenance de la thèse.

 

Notons qu’il existe également le Master complémentaire permettant d’obtenir une qualification professionnelle spécialisée.

 

Enseignement supérieur hors université

 

Dans ce groupe, on retrouve les Hautes Ecoles, les Instituts d’Architecture et les Ecoles Supérieures d’Art. Les Instituts Supérieurs d’Architecture offrent uniquement des formations de types long tandis que les Hautes Ecoles et les Ecoles Supérieures d’Art organisent des formations de type long et court.

 

Les formations de type court dites ‘professionnalisantes’ se déroulent uniquement en un cycle et aboutissent à l’obtention d’un diplôme de Bachelier. Ces formations sont à la fois théorique et pratique.

 

Signalons qu’il existe dans certaines Hautes Ecoles une année de spécialisation après le premier cycle.

 

Particularités de l’enseignement supérieur dans la communauté flamande

 

Comme c’est le cas avec l’enseignement supérieur dans la communauté francophone belge, l’enseignement supérieur en Flandres suit le processus de Bologne depuis 2003, avec comme résultat le plus visible la structuration des études en 3 cycles conduisant aux diplômes de Bachelier, Master et Doctorat.

 

Dans ce système, il y a deux catégories d’institutions d’enseignement supérieur que sont les universités et les collèges universitaires. Seules les universités sont habilitées à délivrer les Doctorats tandis que seuls les collèges peuvent délivrer les Bacheliers à orientation professionnelle.

 

En ce qui concerne les diplômes proprement dits, il existe le Bachelier, le Master et le Doctorat subdivisés en plusieurs types.

 

 

 Bacheliers

 

  • Bachelier à orientation professionnelle, ce type de programme permet aux étudiants d’acquérir des connaissances et compétences générales pour exercer dans une profession libérale. Ces programmes comportent au moins 180 crédits et ne sont offerts que dans les collèges universitaires.
  • Bachelier à orientation académique, ce type de programme porte sur des enseignements théoriques et permettent d’accéder à un Master. Ce diplôme s’obtient en 3 ans avec 180 crédits.
  • Bachelier avancé (‘advanced Bachelor’), ce programme permet d’approfondir des connaissances et compétences acquises à la suite d’un Bachelier à orientation professionnelle. Le Bachelier avancé s’obtient en une année académique avec 60 crédits.

 

Master

 

  • Master, ce diplôme permet à l’étudiant d’obtenir un niveau avancé de connaissances et de compétences dans un domaine d’étude spécialisé. Ce programme a une orientation académique mais peut avoir une orientation un peu plus professionnelle. Ce Master s’obtient en une année académique et comporte au moins 60 crédits.
  • Master avancé (‘advanced Master’), ce programme a pour but d’approfondir les connaissances et les compétences dans un domaine d’étude spécialisé. Seuls les étudiants déjà titulaires d’un Master peuvent accéder à ce type de programme. Un Master avancé s’obtient en une année académique et comporte au moins 60 crédits.

 

Doctorat

 

Ce diplôme est obtenu après une soutenance publique. Il atteste de la capacité de son titulaire à créer de nouvelles connaissances scientifiques au terme d’une recherche scientifique indépendante.

 

Dans l’enseignement supérieur flamand, les institutions sont de deux catégories selon leur type d’enregistrement :

 

  1. 1.Les institutions dites ‘statutory registered institutions’ qui étaient déjà reconnues par la ‘Flemish Education Authority’ avant la mise en œuvre du processus de Bologne en 2003
  2. 2.Les institutions dites ‘registered institutions’ qui ont passé avec succès la procédure d’enregistrement et sont reconnues officiellement par le gouvernement Flamand.

 

Notons qu’en Flandres, les universités et les collèges sont regroupés en ‘associations’ pour mieux coopérer et faciliter la recherche.

 

Par ailleurs, même si la majorité des programmes sont délivrés en Hollandais, certains programmes de Master et de Doctorat sont faits en Anglais.

  • Cas des études dans la communauté francophone

Les étudiants africains comme tous ceux originaires d’un pays en dehors de l’Union Européenne sont tenus de s’acquitter :

  • Des droits normaux d’inscription au sein d’une université s’élevant à € 811,
  • Des droits d’inscription à une Haute Ecole, une Ecole Supérieure des Arts ou un Institut Supérieur d’Architecture:
  • Pour des études de type long : € 330,07 /an (et € 428, 56 l’année de délivrance du diplôme);
  • Pour des études de type court: € 165, 03/ an (et € 214, 28 l’année de délivrance du diplôme).
  • Des droits d’inscription spécifiques aux étudiants originaires des pays situés en dehors de l’Union Européenne et dont les parents ne sont pas domiciliés en Belgique. La somme s’élève à environ € 1.500 pour le premier cycle et € 2.000 pour les deuxième et troisième cycles.

Il est conseillé aux étudiants africains désirant s’inscrire dans une université de la communauté francophone de Belgique de se rendre sur le site de leur université de choix pour avoir une idée exacte des différents droits qu’il aura à payer.

  • Cas des études dans la communauté flamande

Pour les étudiants originaires des pays hors Union Européenne, les frais de scolarité annuels varient selon le programme de formation à suivre, tandis que les frais de scolarité pour les étudiants européens s’élèvent à € 550.

Il est intéressant de savoir qu’il existe des réductions pour les étudiants originaires de certains pays en développement.

Il est donc conseillé aux étudiants africains désirant poursuivre leurs études dans le système flamand de se rendre sur le site de leur université de choix pour obtenir les informations exactes concernant le montant des droits d’inscription à s’acquitter.


Le coût de la vie d’un étudiant varie en fonction de nombreux facteurs liés au type de logement choisi, au mode de vie, etc. Toutefois, il est estimé qu’un étudiant a besoin d’un minimum de € 800 pour ses dépenses mensuelles hormis les frais de scolarité proprement dits.

Ainsi, il est estimé qu’en moyenne, un étudiant dépense par an:

  • € 500 pour l’achat des livres et autres matériels d’étude
  • € 2.380 pour le logement
  • € 2.250 pour la nutrition
  • € 370 pour l’assurance santé et autres frais médicaux
  • € 520 pour la détente
  • € 370 pour l’habillement
  • € 370 pour d’autres dépenses

Bien vouloir se rendre auprès des services sociaux des établissements ou sur leur site internet pour obtenir de plus amples informations sur le coût de vie d’un étudiant qui y poursuit ses études.

Le séjour d’un étudiant étranger en Belgique ne doit se faire que dans le cadre d’études supérieures universitaires, non universitaire ou en année préparatoire, à temps plein et dans un établissement d’enseignement organisé, reconnu ou subsidié par les pouvoirs publics.

 

Pour pouvoir porsuivre de pareilles études, tous les étudiants africains sont astreints à introduire personnellement une demande de visa étudiant officiellement apellé autorisation de séjour provisoire, à des fins d’études auprès de la représentation diplomatique ou consulaire belge compétente, située sur leur lieu de résidence ou de séjour à l’étranger. Cette demande est accompagnée des documents suivants:

 

  • Une copie du passeport valable d’au moins un an,
  • Une attestation certifiant qu’il est inscrit en tant qu’ étudiant régulier ou qu’il est admis à s’inscrire en cette qualité. Cette attestation est délivrée par un établissement d’enseignement répondant aux conditions énoncées précédemment. Il peut arriver que l’établissement où l’étudiant souhaite s’inscrire ne délivre une pareille attestation qu’après l’obtention d’une déclaration d’équivalence de son diplôme ou d’un certificat d’étude étranger à un diplôme belge de l’enseignement secondaire ou après réussite d’un examen d’admission. Dans ce cas, l’intéressé doit produire, soit une attestation prouvant l’introduction d’une demande d’équivalence de son diplôme ou certificat d’étude étranger, soit une inscription à un examen d’admission.
  • La preuve de la disponibilité des moyens de subsistence suffisants,
  • Un certificat médical attestant que l’intéressé n’est pas atteint de l’une des maladies figurant en annexe de la loi belge du 15 décembre 1980,
  • Un extrait de casier judiciaire (datant d’au plus 6 mois), si l’étudiant est âgé de plus de 21 ans, attestant qu’il n’a pas été condamné pour des crimes ou délits de droit commun. En pratique, l’extrait de casier judiciaire doit couvrir au minimum les 5 dernières années; ce qui veut dire que si cet étudiant a séjourné dans plusieurs pays durant cette période, il devra produire plusieurs extraits.
  • De plus, s’il désire étudier dans un établissement d’enseignement de la communauté française, il doit déposer son diplôme d’enseignement secondaire supérieur auprès de la commission d’homologation, entre le 15 novembre et le 15 juillet de l’année académique qui précède l’inscription.

 

En plus des établissements d’enseignement organisés, reconnus ou subsidiés par les pouvoirs publics, le ministre accorde une dérogation annuelle à un certain nombre d’établissements supérieurs privés permettant ainsi aux étudiants étrangers qui désirent y suivre les cours d’obtenir une autorisation de séjour. Dans ce cas, l’étranger doit produire:

 

  • la copie du diplôme lui permettant l’accès à l’enseignement supérieur;
  • une attestation délivrée par un des établissements  figurant sur la liste annuelle déterminée par le Ministre de l’Intérieur, valable pour l’année académique pour laquelle l’établissement bénéficie de la dérogation;
  • une lettre de motivation;
  • le cas échéant, une copie certifiée conforme à l’original de l’ensemble des diplômes et certificats obtenus depuis la fin de ses études secondaires;
  • une attestation émanant du ministère qui a l’enseignement dans ses competences, indiquant les possibilités d’études dans la même orientation ou spécialisation que celle choisie par l’étudiant, organisées dans le pays d’origine ou dans un pays limitrophe;
  • la preuve de la connaissance suffisante de la langue dans laquelle les cours pour lesquels il sollicite le visa sont organisés;
  • la preuve qu’il possède des moyens de subsistance suffisants pour couvrir son séjour en Belgique
  • un certificat médical attestant qu’il n’est atteint d’aucune des maladies ou infirmités énumérées à l'annexe de la loi belge du 15 décembre 1980;
  • un extrait de casier judiciaire, s’il est  âgé de plus de 18 ans, attestant l’absence de condamnations pour crimes et délits de droit commun.  L’extrait doit daté d’au plus 6 mois. En pratique, l’extrait de casier judiciaire doit au moins couvrir les 5 dernières années.  Si l’étranger a séjourné dans plusieurs pays durant cette période, il devra produire plusieurs extraits.

 

Il est important de noter la particularité de la demande d’entrée en Flandres où en plus des documents cités plus haut, il faut:

 

  • une déclaration personnellement signée affirmant son engagement à quitter le térritoire de Flandres à la fin des études
  • un certificat de bonne conduite
  • une preuve de solvabilité
  • des photos de passeport récentes signées à l’envers

 

Signalons qu’au plutard 8 jours après son arrivée en Belgique, l’étudiant doit s’inscrire auprès de l’administration communale de son lieu de résidence en Belgique. Cette inscription va permettre d’obtenir un document d’identité valable pour la durée du séjour.

Confiez votre dossier à nos experts

pointingfingerobliquetoright

 

 

 

1)     Modalités d’immigration pour les étudiants africains

Le séjour d’un étudiant étranger en Belgique ne doit se faire que dans le cadre d’études supérieures universitaires, non universitaire ou en année préparatoire, à temps plein et dans un établissement d’enseignement organisé, reconnu ou subsidié par les pouvoirs publics.

Pour pouvoir porsuivre de pareilles études, tous les étudiants africains sont astreints à introduire personnellement une demande de visa étudiant officiellement apellé autorisation de séjour provisoire, à des fins d’études auprès de la représentation diplomatique ou consulaire belge compétente, située sur leur lieu de résidence ou de séjour à l’étranger. Cette demande est accompagnée des documents suivants:

·         Une copie du passeport valable d’au moins un an,

·         Une attestation certifiant qu’il est inscrit en tant qu’ étudiant régulier ou qu’il est admis à s’inscrire en cette qualité. Cette attestation est délivrée par un établissement d’enseignement répondant aux conditions énoncées précédemment. Il peut arriver que l’établissement où l’étudiant souhaite s’inscrire ne délivre une  pareille attestation qu’après l’obtention d’une déclaration d’équivalence de son diplôme ou d’un certificat d’étude étranger à un diplôme belge de l’enseignement secondaire ou après réussite d’un examen d’admission. Dans ce cas, l’intéressé doit produire, soit une attestation prouvant l’introduction d’une demande d’équivalence de son diplôme ou certificat d’étude étranger, soit une inscription à un examen d’admission.

·         La preuve de la disponibilité des moyens de subsistence suffisants,

·         Un certificat médical attestant que l’intéressé n’est pas atteint de l’une des maladies figurant en annexe de la loi belge du 15 décembre 1980,

·         Un extrait de casier judiciaire (datant d’au plus 6 mois), si l’étudiant est âgé de plus de 21 ans, attestant qu’il n’a pas été condamné pour des crimes ou délits de droit commun. En pratique, l’extrait de casier judiciaire doit couvrir au minimum les 5 dernières années; ce qui veut dire que si cet étudiant a séjourné dans plusieurs pays durant cette période, il devra produire plusieurs extraits.

·         De plus, s’il désire étudier dans un établissement d’enseignement de la communauté française, il doit déposer son diplôme d’enseignement secondaire supérieur auprès de la commission d’homologation, entre le 15 novembre et le 15 juillet de l’année académique qui précède l’inscription.

En plus des établissements d’enseignement organisés, reconnus ou subsidiés par les pouvoirs publics, le ministre accorde une dérogation annuelle à un certain nombre d’établissements supérieurs privés permettant ainsi aux étudiants étrangers qui désirent y suivre les cours d’obtenir une autorisation de séjour. Dans ce cas, l’étranger doit produire:

·         la copie du diplôme lui permettant l’accès à l’enseignement supérieur;

·         une attestation délivrée par un des établissements  figurant sur la liste annuelle déterminée par le Ministre de l’Intérieur, valable pour l’année académique pour laquelle l’établissement bénéficie de la dérogation;

·         une lettre de motivation;

·         le cas échéant, une copie certifiée conforme à l’original de l’ensemble des diplômes et certificats obtenus depuis la fin de ses études secondaires;

·         une attestation émanant du ministère qui a l’enseignement dans ses competences, indiquant les possibilités d’études dans la même orientation ou spécialisation que celle choisie par l’étudiant, organisées dans le pays d’origine ou dans un pays limitrophe;

·         la preuve de la connaissance suffisante de la langue dans laquelle les cours pour lesquels il sollicite le visa sont organisés;

·         la preuve qu’il possède des moyens de subsistance suffisants pour couvrir son séjour en Belgique

·         un certificat médical attestant qu’il n’est atteint d’aucune des maladies ou infirmités énumérées à l'annexe de la loi belge du 15 décembre 1980;

·         un extrait de casier judiciaire, s’il est  âgé de plus de 18 ans, attestant l’absence de condamnations pour crimes et délits de droit commun.  L’extrait doit daté d’au plus 6 mois. En pratique, l’extrait de casier judiciaire doit au moins couvrir les 5 dernières années.  Si l’étranger a séjourné dans plusieurs pays durant cette période, il devra produire plusieurs extraits.

Il est important de noter la particularité de la demande d’entrée en Flandres où en plus des documents cités plus haut, il faut:

  • une déclaration personnellement signée affirmant son engagement à quitter le térritoire de Flandres à la fin des études
  • un certificat de bonne conduite
  • une preuve de solvabilité
  • des photos de passeport récentes signées à l’envers

Signalons qu’au plutard 8 jours après son arrivée en Belgique, l’étudiant doit s’inscrire auprès de l’administration communale de son lieu de résidence en Belgique. Cette inscription va permettre d’obtenir un document d’identité valable pour la durée du séjour.

 

  Besoin d'aide? Contactez nos experts!

 

 

 

Incorporated in the state of Mississippi in January 2009, we are now a tax exempt nonprofit corporation and one of the very few U.S. organizations whose sole target is the African student (university age). Well known in many universities across Africa, our organization is the owner of the largest database exclusively dedicated to African students on the World Wide Web today.
Our Entity Identity Number (EIN) with the U.S. federal government is 26-4590665
Our Business ID number with the state of Mississippi is 943878

About us | Official documentations | FAQs |Volunteering |Our team | Contact us| Archived Newsletter Series | Donate|
© Copyright 2013, HelpforAfricanStudents, Inc, Oxford, MS USA, All Rights Reserved | Email: administration[a]helpforafricanstudents.org | Phone:1-662-701-8209


LOGOHAS

             

Copyright 2011 La Belgique. Designer Joomla templates. All Rights Reserved.